Shrek en Modern ? L’impact des cartes d’Eldraine sur le format (O-Z) 

Introduction

A la fin de mon dernier article, je vous annonçais que celui-ci serait un peu plus long que les autres. En effet, nous allons aujourd’hui nous attaquer à la carte phare de l’extension pour le modern : Once Upon A Time. Cette carte a déjà rejoint les listes de plusieurs archétypes du format, et rappelle que les sorts “gratuits” ont toujours un gros potentiel. A côté de ça, on regardera bien évidemment le reste des cartes d’Eldraine apparues en modern, soit… 7 en plus de Once Upon a Time. Eh oui, la partie qui est dédiée à cette carte est si grosse que ça. 

Mais juste avant de parler plus de cet éphémère, on démarre sur les chapeaux de roue avec une autre carte incroyable qui touche pratiquement tous les formats du jeu.

Oko, Thief of Crowns

Encore un autre gros morceau. Déjà des voix s’élèvent pour suggérer qu’il s’agit peut-être du nouveau meilleur PW du jeu. En tous cas, c’est sans aucun doute la carte la plus puissante de Throne of Eldraine, et Internet est déjà empli de demandes de ban de ce Planeswalker en Standard, en Pioneer, en Modern… Les remarques concernant sa possibilité d’arriver immédiatement à 6 de loyauté ne sont pas rares non plus (puisque les PW à 3 manas arrivaient plutôt au mieux à 5 de loyauté jusqu’ici, ce qui se reflétait dans les removals tels que Magmatic Sinkhole, Fry ou Price of Betrayal). Au moins, celui-ci n’a pas de capacité statique, ce qui rend Pithing Needle un minimum utile cette fois.

En fait, lorsqu’Oko, Thief of Crowns a été spoilé, on ne savait pas encore ce qu’étaient les tokens Nourriture, ce qui a empêché les gens de s’y intéresser suffisamment dans un premier temps. Mais il n’a pas tardé à s’affirmer comme un acteur majeur dans plusieurs formats, motivant parfois des splashs pour sa seule personne. 

Il permet de lutter contre Burn en permettant d’annuler des Lava Spike, en créant des bloqueurs plus gros que leurs créatures, ou en supprimant un statique ennuyeux d’un Eidolon of the Great Reveal. Il permet de créer un token 3/3 tous les deux tours, de voler des créatures telles qu’Urza, Master Artificer, transformer Wurmcoil Engine ou Ruric Thar en 3/3 sans capacité… Les petites créatures voulant l’attaquer seront accueillies par des 3/3 ou échangées avec un jeton Nourriture, et les grosses deviennent aussi des 3/3. Et sa loyauté l’empêche d’être facilement détruit par des dégâts directs.

Ai-je mentionné que ses capacités sont pour la plupart… des capacités augmentant sa loyauté ?

Sur top8, on le retrouve donc dans plusieurs archétypes différents (et ce n’est que gratter la surface, on le voit apparaître dans d’autres archétypes encore sur MTGO, comme le Tropical Merfolks de Nikachu – https://www.youtube.com/watch?v=kVYuq0btCbk&t=182s ) :

On notera qu’on le voit dans environ la moitié des listes du top 32 de ce weekend en modern au SCG Atlanta (ainsi qu’Urza, Lord High Artificer) :

Et il ne manque pas de gagner des événements dans tous les formats, même en Legacy et Vintage !

https://old.reddit.com/r/magicTCG/comments/do1yyu/oko_has_won_the_pioneer_legacy_and_vintage_mtgo

Once Upon a Time

Si ce n’est pas Mystic Sanctuary qui a rejoint le plus d’archétypes en modern, alors ce sera Once Upon a Time (OUAT). Je conseillerais ces deux articles pour comprendre les maths derrière la force de cette carte, puis les raisonnement qu’on peut faire à partir de ça pour la placer dans différents decks :

https://goodgriefgames.wordpress.com/2019/10/09/question-elemental-once-upon-a-time/ .

Cette fois-ci, on regardera des statistiques pertinentes concernant le taux de succès de Once Upon a Time dans les listes où la carte apparaît sur top8. On utilisera un calculateur hypergéométrique ( https://stattrek.com/online-calculator/hypergeometric.aspx ) pour déterminer la probabilité de piocher un type de carte spécifique dans le deck avec OUAT (sur le play). 

Pour plus d’informations sur les calculs hypergéométriques dans Magic, cet article sera une bonne référence : https://www.channelfireball.com/articles/an-introduction-to-the-hypergeometric-distribution-for-magic-players/ .
Si vous préférez le format vidéo, ceci pourrait vous servir à la place : https://www.youtube.com/watch?v=NPH17prodgM&feature=youtu.be .

Reprenons. Du fait du mulligan de Londres permettant de voir 7 cartes dans le deck à chaque fois, et remettant l’excédent en dessous du deck, on considérera qu’il reste 53 cartes dans le deck quand on lance gratuitement OUAT. On prend donc les paramètres suivants :

  • Population size : 53 (c’est la taille du deck dans lequel on regarde)
  • Number of successes in population : N, c’est le paramètre qu’on fera varier en fonction du nombre de cartes valables dans le deck. 
  • Sample size : 5 (c’est le nombre de cartes qu’on regarde avec OUAT)
  • Number of successes in sample (x) : 1 (on va regarder la probabilité de trouver au moins une carte du type choisi avec OUAT).

Finalement, on prendra comme résultat la ligne “Cumulative Probability: P(X>=1)” pour obtenir la probabilité de trouver au moins une carte du type voulu avec OUAT.

On notera que les résultats seront un peu différents de ceux de l’article de GoodGriefGames plus haut. En effet, la méthodologie est un peu différente, car ils ont fait le choix de travailler sur des probabilités basées sur les 60 cartes du deck pour mieux rendre l’aspect moyen de la répartition des terrains dans le deck. Le choix de changer quelque peu de méthodologie est volontaire, pour pouvoir présenter en exemple un raisonnement légèrement différent, et pouvoir effectuer une comparaison des résultats plus tard si besoin (qui devraient somme toute être assez proches). 

Concernant la probabilité de commencer la partie avec tel ou tel nombre d’OUAT en main et la probabilité d’en piocher d’autres copies au fur et à mesure de la partie en fonction du nombre de copies dans les 60, je vous invite à vous référer aux articles plus hauts, il s’agit des premiers résultats.

GW Bogles : https://www.mtgtop8.com/event?e=23376&d=361290&f=MO

  • Trouver un terrain en ayant déjà un terrain en main (N = 19) : P(X>=1) = 90.3%
  • Trouver une créature, hors Dryad Arbor, sans en avoir d’autre en main (N = 12) : P(X>=1) = 73.9% 

Garder une main avec un seul terrain en espérant en trouver un autre semble raisonnable dans ce deck, puisqu’il y aura moins d’une chance sur dix de ne pas trouver le deuxième avant le tour 2 (en ajoutant une, voire deux pioches supplémentaires sur la draw). Toutefois, garder une main sans créature signifie ne pas en trouver dans plus d’un cas sur quatre, ce qui signifie un arrêt de mort pour le deck.

Dredge : https://www.mtgtop8.com/event?e=23378&d=361310&f=MO

  • Trouver un terrain en ayant déjà un terrain en main (N = 18) : P(X>=1) = 88.7%
  • Trouver une créature avec dredge sans en avoir d’autre en main (N = 8) : P(X>=1) = 57.4% 
  • Trouver une créature enabler sans en avoir d’autre en main, aka Merchant of the Vale (N = 3) : P(X>=1) = 26.1% 
  • Si on remplace 4 Shriekhorn par 4 Insolent Neonate dans le calcul précédent (N=7) : P(X>=1) = 52.2% 
  • Trouver un dredger ou un enabler en ayant déjà un d’entre eux en main (N = 10) : P(X>=1) = 66.4%
  • Si on remplace 4 Shriekhorn par 4 Insolent Neonate dans le calcul précédent (N=14) : P(X>=1) = 79.9%

Tout comme avec Bogles, espérer trouver le 2e terrain avec OUAT semble raisonnable. Toutefois, OUAT ne se transformera en dredger que dans un peu plus de la moitié des cas, et en enabler que dans un quart des cas (dans la liste initiale). On ne peut donc pas strictement se reposer dessus pour améliorer magiquement la main à ce niveau. Mais si un premier exemplaire de l’effet recherché est déjà présent en main, OUAT peut se transformer en action supplémentaire pour la main gardée dans plus de deux cas sur trois. 

Remplacer Shriekhorn par Insolent Neonate augmente aussi singulièrement la fiabilité d’OUAT dans le deck. Mais ne jouant que très peu Dredge, je n’irais pas jusqu’à m’avancer en suggérant qu’il s’agit de quelque chose qui puisse compenser la perte de cet enabler dans le deck.

Neobrand : https://www.mtgtop8.com/event?e=23369&d=361180&f=MO

Pour les lecteurs qui ne seraient pas familiers avec cet archétype assez neuf (créé “grâce” à la sortie de Neoform), son objectif est de jouer Allosaurus Rider, puis de le sacrifier avec [/c]Neoform[/c] ou Eldritch Evolution pour mettre en jeu Griselbrand. Il gagne en piochant tout son deck via le gain de PV de Nourishing Shoal, puis en posant Laboratory Maniac dans le même tour grâce au mana de Simian Spirit Guide filtré par Wild Cantor ou Manamorphose. Avec l’accélération de Simian Spirit Guide et Chancellor of the Tangle, il est capable de gagner dès le tour 1 ou le tour 2. Toutefois, malgré la vitesse possible de ces victoires avec peu d’interaction possible, le deck reste suffisamment instable pour ne pas pouvoir s’installer dans la méta, ce qui fait qu’il évite la banlist actuellement. Pour des informations plus précises sur le deck, je vous conseille ce primer en deux parties : 

Concernant OUAT dans le deck, pour commencer, on notera qu’il s’agit d’une carte verte, ce qui fait qu’elle n’est jamais vraiment morte puisqu’elle peut servir à lancer Allosaurus Rider. Quand on la lancera, on cherchera en général soit un terrain, soit Allosaurus Rider pour combo, soit Simian Spirit Guide pour accélérer la combo, soit Autochton Wurm ou Chancellor of the Tangle pour avoir une carte à exiler sur Nourishing Shoal. A noter que trouver Chancellor of the Tangle avec OUAT ne permettra pas d’ajouter de mana vert avec puisque la partie aura déjà commencé.

  • Trouver un terrain sans avoir de terrain en main (N = 13) : P(X>=1) = 77.1%
  • Trouver une créature en carré dans le deck sans en avoir d’autre en main (N = 4) : P(X>=1) = 33.5% 
  • Trouver une créature à exiler avec Nourishing Shoal sans en avoir d’autre en main (N = 6) : P(X>=1) = 46.5% 

On voit donc que garder une main qui se repose essentiellement sur OUAT pour combo dans ce deck va se solder très souvent par un échec. Toutefois, si on considère que la probabilité de trouver un terrain avec est satisfaisante, OUAT peut compter en quelque sorte en tant que terrain dans les statistiques du deck, tout en donnant une carte verte pour Allosaurus Rider quand les terrains sont déjà présents.

GW Eldrazi : https://www.mtgtop8.com/event?e=23353&d=360988&f=MO

Un autre deck assez récent, qui a reçu sa pièce manquante avec Stoneforge Mystic, lui donnant un bon tour 2 (et un paratonnerre à removals de plus) . Il joue le package Eldrazi classique, mais sans le carré de Chalice of the Void en main deck pour pouvoir jouer des mana dorks, Ancient Stirrings et Path to Exile. Le deck a globalement été conçu par Ryan Overturf, mais a surtout été popularisé par Ally Warfield sur le circuit SCG. Elle a d’ailleurs réalisé une vidéo explicative sur le deck en partenariat avec Tolarian Community College : https://www.youtube.com/watch?v=uVlpOliIe3g&feature=youtu.be

Voyons voir l’utilité d’OUAT pour trouver différents types de cartes (en notant au passage qu’on peut trouver avec OUAT plus de cartes qu’avec Ancient Stirrings dans cet archétype) :

  • Trouver un terrain en ayant déjà un terrain en main (N = 21) : P(X>=1) = 93.0%
  • Trouver une créature en carré dans le deck sans en avoir d’autre en main, comme Thought-Knot Seer ou Stoneforge Mystic, ou un terrain comme Eldrazi Temple (N = 4) : P(X>=1) = 33.5% 
  • Trouver un mana dork sans en avoir d’autre en main (N = 6) : P(X>=1) = 46.5%
  • Trouver une créature quelconque hors mana dork sans en avoir déjà en main (N = 18) : P(X>=1) = 88.7% 

Quand on n’est pas trop exigeant sur la carte cherchée, on trouve quelque chose de correspondant aux attentes dans facilement 9 cas sur 10. Et même quand on cherche un mana dork à jouer tour 1 (pour faciliter un Thought Knot Seer du tour 2 par exemple, avec Eldrazi Temple), on peut trouver ce qu’on cherche dans un cas sur deux. On pourra même trouver une carte spécifique en carré dans le deck dans environ un cas sur trois. Contrairement à certains decks plutôt combo au dessus, où ne pas trouver ce qui était recherché signifie probablement perdre la partie, dans GW Eldrazi, trouver une carte recherchée va permettre d’augmenter l’explosivité des sorties, sans pour autant rendre le deck injouable si on ne trouve pas une carte spécifique avec une main classique. On peut donc considérer ici qu’il s’agit d’un gros bonus de consistance, là où les decks précédents devraient plutôt chercher à mulligan au lieu de considérer OUAT comme une copie de la carte qu’ils voulaient.

Jund Traverse Shadow : https://www.mtgtop8.com/event?e=23353&d=360986&f=MO

Ce deck a déjà été mentionné plusieurs fois dans cette analyse de cartes, donc passons sans plus attendre aux statistiques :

  • Trouver une clock sans en avoir déjà en main, à savoir Tarmogoyf ou Death’s Shadow (N = 8) : P(X>=1) = 57.4%
  • Trouver un terrain en en ayant déjà un en main (N = 17) : P(X>=1) = 86.9% 
  • Trouver un terrain ou Street Wraith en en ayant déjà un en main (N = 21) : P(X>=1) = 93.0% 

Dans ce jeu, le rôle d’OUAT ne va pas forcément être de trouver une créature pour mettre une clock dans l’immédiat, mais plutôt de mettre un éphémère au cimetière pour activer plus facilement le Délire de Traverse the Ulvenwald, ce qui était précédemment le rôle de Manamorphose. Effectivement, on ne trouvera même pas une des 8 créatures principales dans plus d’un cas sur trois. On peut toutefois dire qu’il est raisonnable de considérer OUAT comme un terrain dans une main de départ, puisqu’on pourra en trouver un 2e avec d’ici le 2e tour dans plus de 9 cas sur 10. Le deck dispose aussi de plusieurs cantrips et de Traverse the Ulvenwald pour trouver un terrain si cela s’avère vraiment nécessaire.

Devoted Combo : https://www.mtgtop8.com/event?e=23353&d=360994&f=MO

Cette version sur top8 est assez all-in sur la combo à base de Devoted Druid + Vizier of Remedies, qui permet de générer mana infini avec un Druide sans le mal d’invocation. On y retrouve 11 tuteurs, 4 Postmortem Lunge pour pouvoir ramener un Druide décédé avec la célérité, et Once Upon a Time pour augmenter encore plus la probabilité de trouver les pièces de combo dans la main de départ. Les probabilités qu’on va calculer ici vont être quasiment les mêmes que pour GW Eldrazi :

  • Trouver un terrain en ayant déjà un terrain en main (hors Dryad Arbor) (N = 17) : P(X>=1) = 86.9%
  • Trouver une créature en carré dans le deck sans en avoir d’autre en main, ici une pièce de combo spécifique (N = 4) : P(X>=1) = 33.5% 
  • Trouver n’importe quelle pièce de la combo (N = 8) : P(X>=1) = 57.4% 
  • Trouver un mana dork sans en avoir d’autre en main (N = 6) : P(X>=1) = 46.5%

Cette fois-ci, trouver un 2e terrain semble être plus risqué que dans les decks précédents, puisqu’on ne le trouvera pas d’ici le tour 2 dans un peu plus d’un cas sur dix. Il faudra donc que le reste de la main puisse compenser ce risque accru pour ne pas mulligan, avec par exemple plusieurs mana dorks, plusieurs copies des pièces de la combo, ou être déjà en mulligan 5 ou moins. Concernant le reste des cartes de la combo, ou un mana dork pour le tour 1, on est loin d’être assurés de les trouver, mais les probabilités sont de l’ordre d’un cas sur deux pour les deux derniers exemples pris, et d’un cas sur trois pour le deuxième, ce qui donne toutefois une amélioration de la consistance assez élevée. Ne pas trouver ces cartes avec OUAT ne sera de toutes façons pas un problème en général, du fait de la quantité de tuteurs disponibles dans le deck. On mulliganera toutefois probablement la plupart des mains à 7 ne contenant aucune des pièces de la combo (dans cette version très all in sur ce plan de jeu).

UG Infect : https://www.mtgtop8.com/event?e=23380&d=361321&f=MO

On veut en général trouver soit un tour 1, soit une créature infect, soit un terrain (coloré) avec OUAT :

  • Trouver un terrain en ayant déjà un terrain en main (N = 18) : P(X>=1) = 88.7%
  • Trouver un terrain coloré sans en avoir en main (N = 15) : P(X>=1) = 82.5%
  • Trouver un 1-drop dans le deck sans en avoir d’autre en main (c]Noble Hierarch[/c] ou Glistener Elf) (N = 8) : P(X>=1) = 57.4% 
  • Trouver une carte Infect de CCM 2 ou moins sans en avoir d’autre en main (N = 12) : P(X>=1) = 73.9% 

OUAT donne une fois de plus une bonne couche de consistance en plus au deck. Toutefois, en dehors de l’absence d’un 1-drop, échouer à trouver ce qu’on cherche dans les autres exemples au dessus peut souvent signifier perdre la partie si on comptait vraiment dessus. On échouera à trouver un 2e terrain dans environ un cas sur dix, ce qui reste encore raisonnable. Mais dans le cas d’une main à 7 sans carte Infect, il faut absolument mulligan, car on n’en trouvera pas rapidement dans environ un cas sur quatre, ce qui signifierait perdre la partie dans la plupart des situations. 

MonoG Devotion : https://www.mtgtop8.com/event?e=23328&d=360700&f=MO

On ne peut pas dire qu’il s’agisse du deck le plus connu du modern, mais il existe depuis plusieurs années grâce à Nytkhos, Shrine to Nyx. Son objectif est de jouer un maximum de permanents verts pour augmenter la dévotion pour Nykthos, ou de booster un terrain à coup d’Utopia Sprawl, puis d’utiliser des effets de dégagement de terrain tels qu’Arbor Elf ou Garruk Wildspeaker pour générer un maximum de mana et lancer de très gros sorts. Il me semble en avoir entendu parler pour la première fois dans cet article (je ne vous cacherai pas qu’il y a assez peu de contenu sur deck de manière générale) : http://magic.tcgplayer.com/db/article.asp?ID=14989&writer=Corbin+Hosler&articledate=12-3-2018

Voyons voir ce qu’OUAT peut lui apporter :

  • Trouver un terrain en ayant déjà un terrain en main (N = 18) : P(X>=1) = 88.7%
  • Trouver un terrain en carré dans le deck sans en avoir d’autre en main, ici Nykthos, Shrine to Nyx (N = 4) : P(X>=1) = 33.5% 
  • Trouver un mana dork sans en avoir d’autre en main (N = 6) : P(X>=1) = 46.5%
  • Trouver un 1-of tutorisable autrement (N = 1) : P(X>=1) = 9.4%

OUAT peut donc augmenter la probabilité de trouver Nykthos, Shrine to Nyx, et peut être considéré comme un deuxième terrain dans la main dans environ neuf cas sur dix. Le deck jouant aussi plusieurs 1-of parmi ses créatures, OUAT, peut donner une chance supplémentaire de les trouver, sans que ce ne soit dramatique de ne pas trouver ce qui était recherché.

RG Scapeshift : https://www.mtgtop8.com/event?e=23321&d=360656&f=MO

Un des deux decks jouant le plus de terrains en modern avec Amulet, il ne devrait donc pas être trop difficile de trouver un terrain avec OUAT dans cet archétype. On va donc s’en servir pour creuser et trouver Valakut, the Molten Pinnacle pour gagner à coup de land drops, Primeval Titan pour l’explosivité une fois 6 manas atteints, Sakura-Tribe Elder pour plus de ramp en early game et un chumpblocker face aux jeux aggros, ou Field of the Dead face aux jeux nécessitant de grind :

  • Trouver une carte en carré dans le deck sans en avoir d’autre en main (N = 4) : P(X>=1) = 33.5% 
  • Trouver une carte en 2-of dans le deck sans avoir la première copie en main (N = 2) : P(X>=1) = 18.1%
  • Trouver une carte parmi 3 carrés et un 2-of sans en avoir aucun en main (N = 14) : P(X>=1) = 79.9%
  • Trouver un terrain en en ayant déjà 4 en main (N = 24) : P(X>=1) = 95.7%

OUAT se recyclera quasiment toujours en terrain quoiqu’il arrive, mais peut donner une chance très honnête (près d’une sur trois) de trouver une carte spécifique en carré.

Vannifar Pod : https://www.mtgtop8.com/event?e=23274&d=360186&f=MO

Un deck combo créé suite à la sortie de Prime Speaker Vannifar, qui n’est pas sans rappeler Birthing Pod. Son objectif est de sortir la carte éponyme rapidement, et de l’utiliser pour sacrifier une autre créature pour pouvoir mettre un combo en jeu permettant de gagner immédiatement. Des exemples de possibilités de combo par un professionnel de ce genre de decks peuvent être trouvés ici : https://www.channelfireball.com/articles/prime-speaker-vannifar-with-kiki-combo-in-modern/

avec du gameplay et une liste un peu plus travaillée ici : https://www.channelfireball.com/videos/vannifar-combo-modern-channel-pardee-time/ .

En ce qui concerne Once Upon a Time dans ce deck, son but principal va être soit de trouver un terrain, soit Vannifar même, soit un mana dork :

  • Trouver un terrain en ayant déjà un terrain en main (N = 21) : P(X>=1) = 93.0%
  • Trouver une créature en carré dans le deck sans en avoir d’autre en main, ici Prime Speaker Vannifar (N = 4) : P(X>=1) = 33.5% 
  • Trouver un mana dork sans en avoir d’autre en main (N = 8) : P(X>=1) = 57.4%

Comme dans la plupart des decks précédents, trouver un terrain semble être quasiment une formalité avec OUAT. Trouver une carte d’un carré est cependant plus dur, avec environ une chance sur trois d’y parvenir. Mais le deck dispose d’autres tuteurs pour cela, et peut se permettre de mulligan un peu. Se transformer en mana dork dans plus d’un cas sur deux peut aussi apporter une accélération appréciable au deck.

Amulet : https://www.mtgtop8.com/event?e=23294&d=360382&f=MO

Depuis Eldraine, et l’ajout de Once Upon a Time, en plus d’une évolution de la méta qui lui semble favorable, Amulet Titan revient en force sur le devant de la scène du format. 

Pour comprendre les combos de base avec Amulet Titan s’ils ne vous sont pas familiers, je vous suggère de regarder cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=u6S-llbx3M4 .

Pour un guide plus avancé sur un deck considéré comme un des plus compliqués du modern (si ce n’est le plus compliqué), cette vidéo est une référence : https://www.youtube.com/watch?v=f2fR2ZYdMe4&t=6s .

Dans ce deck, Once Upon a Time ne peut pas trouver Amulet of Vigor ni Engineered Explosives. En échange, Sakura-Tribe Scout, Azusa, Lost but Seeking et Primeval Titan deviennent tous des cibles potentielles pour cette carte. De plus, quand on la hardcast, on le fait pour 2 manas, ce qui est souvent une fenêtre intéressante pour un deck qui n’avait pas de carte à 2 manas jusqu’ici (hors Engineered Explosives à 2).

Voici les statistiques qui devraient être les plus pertinentes concernant l’utilisation d’OUAT dans ce deck :

  • Trouver un terrain dégagé au tour 1 sans en avoir déjà (N = 14) : P(X>=1) = 79.9%
  • Trouver un terrain source de vert dégagé au tour 1 sans en avoir déjà (N = 9) : P(X>=1) = 62.2%
  • Trouver un bounceland vert sans en avoir déjà (N = 7) : P(X>=1) = 52.2%
  • Trouver une créature en carré dans le deck sans en avoir d’autre en main, ici Primeval Titan, Azusa, Lost but Seeking ou Sakura-Tribe Scout (N = 4) : P(X>=1) = 33.5% 
  • Trouver un outil de ramp sans en avoir d’autre en main (Sakura-Tribe Scout ou Azusa, Lost but Seeking) (N = 8) : P(X>=1) = 57.4%

Ces statistiques sont assez encourageantes pour la consistance du deck, mais là encore, dans la plupart de ces exemples, le résultat voulu est loin d’être assuré, ce qui signifie qu’il faut éviter de trop se reposer dessus dans les mains de départ.

MonoG Tron : https://www.mtgtop8.com/event?e=23294&d=360388&f=MO

Dernier archétype dans lequel Once Upon a Time apparaît sur top8, MonoG Tron cherche à assembler dès le tour 3 le “Tron”, à savoir Urza’s Tower, Urza’s Mine et Urza’s Power Plant pour lancer de très gros sorts incolores tels que Karn Liberated ou Karn, the Great Creator. Ce nom vient du Voltron du dessin animé des années 80, présentant des robots géants qui deviennent surpuissants quand il s’assemblent, comme dans Power Rangers. 

Mais revenons à nos moutrons. Au tour 2, il est possible d’avoir du mana vert sans ralentir ce plan de jeu à l’aide de Chromatic Sphere et Chromatic Star, ce qui permet de lancer Ancient Stirrings… Ou Once Upon a Time si c’est nécessaire. Le problème dans ce deck pour OUAT, c’est que moins de la moitié des cartes peuvent être touchées par OUAT. Mais en échange, on obtient un effet qui pourra creuser de 5 cartes dans le deck sans dépenser de mana quand on l’a en main de départ (ce qui est assez facile à réaliser, car il s’agit peut-être du deck utilisant le plus de mulligans en modern). Voyons ce que nous disent les statistiques :

  • Trouver un terrain ou une créature en ayant déjà deux terrains en main (N = 25) : P(X>=1) = 96.6%
  • Trouver un terrain en ayant déjà un terrain en main (N = 17) : P(X>=1) = 86.9%
  • Trouver un terrain en carré dans le deck sans en avoir d’autre en main, ici une pièce spécifique du Tron (N = 4) : P(X>=1) = 33.5% 

Heureusement, il est très peu improbable de ne pas trouver de carte à prendre avec OUAT dans ce deck (moins d’un cas sur vingt). Toutefois, on trouvera la pièce du Tron voulue dans moins d’un cas sur trois. Mais pour un cantrip “gratuit”, joué en 3 exemplaires pour limiter les probabilités d’en piocher une 2e copie qu’il faudrait hardcast, ce bonus de consistance semble être le bienvenu. Il n’est cependant pas trop conseillé de considérer cette carte comme étant un 2e terrain quelconque dans la main de départ si ça peut être évité, car il y plus d’un cas sur dix dans lequel ça ne fonctionnera pas, et en plus de cela ça risque de ne pas être un terrain du Tron, ou un terrain différent de celui déjà en main.

Questing Beast

Bon, on dirait que Wizards a eu envie de voir combien de capacités bonus sur une carte sans mettre de défaut pouvait faire trop. Mais pour autant, ça ne suffira peut-être pas à permettre à Questing Beast à vraiment percer en modern si ça ne lui donne pas un véritable argument de vente dans suffisamment de MU pour 4 manas. On voit tout de même la carte dans deux archétypes sur top8 :

Specter’s Shriek

Ah la la, toujours cette même liste de Zombies sur top8… : https://www.mtgtop8.com/event?e=23318&d=360611&f=MO

Mais n’allons pas nous en plaindre, cette liste teste plusieurs cartes qui ont été débattues pendant les spoilers d’Eldraine, c’est donc l’occasion d’y revenir. Specter’s Shriek donne accès à une discard ciblée à 1 mana permettant d’exiler la carte défaussée (pertinent si on veut retirer un Stinkweed Imp par exemple). Toutefois, on doit soi-même exiler une carte de notre main si on n’exile pas une carte noire de la main adverse, et non défausser, ce qui fait qu’il va être difficile de s’en servir comme enabler si on ne joue pas Misthollow Griffin ou Eternal Scourge. Personnellement, je ne m’attends pas à un avenir brillant pour la carte au vu des autres options de discard ciblée disponibles dans le format, à moins qu’Hogaak, Arisen Necropolis ne revienne d’entre les bannis.

The Royal Scions

Le deuxième Planeswalker à 3 manas du set, pouvant aussi monter à 6 manas dès qu’il arrive… Ses capacités sont toutefois moins oppressantes que celles d’Oko, Thief of Crowns. Il a tout de même réussi à trouver rapidement quelques maisons en modern, l’utilisant plus ou moins au maximum de ses capacités, comme on le voit sur top8 :

Wishclaw Talisman

Ouh le vilain Demonic Tutor que voilà. Et en plus c’est un artefact ? Et on peut s’en servir plusieurs fois pour peu de mana ? Il doit bien y avoir des choses à faire avec, pas forcément très catholiques… Sur top8, on retrouve la carte dans 4 archétypes :

La présence de cet artefact en 1-of dans les listes me semble lié au fait que ces archétypes ont soit des moyens de le trouver, soit d’autres effets similaires plus puissants, et n’ont pas forcément besoin de plus de copies du Talisman pour la stabilité de leur plan de jeu. De plus, piocher deux exemplaires de cette carte peut être relativement lourd en main, l’une des deux copies finissant probablement en tant que carte morte. Mais bien sûr, il ne faut pas exclure la possibilité que ce soit juste un test de la carte, et qu’elle soit abandonnée plus tard.

J’aimerais toutefois mentionner un autre archétype pouvant beaucoup profiter de cette carte : Twiddle Storm. Il s’agit d’une variante de Storm utilisant Lotus Field comme enabler, et des effets du type Twiddle pour partir en combo en générant beaucoup de mana, avec Psychic Puppetry et des arcanes pour passer à travers le deck tout en montant le compteur storm sans perdre de mana ni de carte dans l’opération (voire en en gagnant avec Ideas Unbound. Un guide un peu plus précis peut être retrouvé ici : https://goodgriefgames.wordpress.com/2019/08/16/brewed-up-lotus-storm/ .

Aujourd’hui, le deck reste assez peu joué, et les quelques joueurs travaillant dessus ont énormément de variantes, parfois tapant dans les 5 couleurs. Wischclaw Talisman peut servir dedans pour trouver Lotus Field, sans quoi le deck ne fait pas grand chose, mais peut aussi être dégagé en réponse avec un effet de type Twiddle pour être réutilisé avant de passer sous le contrôle de l’adversaire, afin d’aller chercher Past in Flames, Psychic Puppetry ou Grapeshot par exemple.

Witching Well

Un petit artefact qui ressemble un peu à Serum Visions, laissant une présence en jeu au lieu de cantrip, mais permettant de piocher 2 cartes en éphémère plus tard dans la partie. Il est plutôt intéressant à looper avec Emry, Lurker of the Loch ou Goblin Engineer pour une jolie value, peut être renvoyé en main avec Paradoxical Outcome, active l’art des métaux de Mox Opal, trigger Saheeli, Sublime Artificer et Sai, Master Thopterist, peut servir de Mox Sapphire avec Urza, Master Artificer, et de cible intéressante pour la capacité activée de Saheeli, Sublime Artificer pour permettre à un artefact inutile de faire piocher 2 cartes. Et évidemment, c’est un tour 1 intéressant pour des jeux combo voulant préparer leur pioche pour les tours suivants. On le retrouve donc évidemment sur top8 dans les deux jeux Urza du format :

Witch’s Vengeance

Un nouvel effet de wrath qui rentre beaucoup en concurrence Plague Engineer pour trouver une place rapidement si la méta ne redevient pas plus aggro. Mais dans le bon deck, Witch’s Vengeance peut servir de wrath asymétrique. On la retrouve donc en test dans le sideboard deux archétypes sur top8, capables de prendre le board avec des créatures plus grosses, et/ou avec des types peu courants : 

Gilded Goose

Cette carte n’est effectivement pas dans l’ordre alphabétique… Elle est apparue sur mtgtop8 après le début de la rédaction de ces articles. Mais elle n’a pas tardé à apparaître dans nombre de résultats de tournois de plusieurs centaines de joueurs. Les archétypes concernés sont :

Conclusion

Durant cette revue d’édition, nous avons vu comment 39 cartes de Throne of Eldraine sont en train de s’insérer en modern. C’est un nombre assez élevé pour une seule édition, mais il n’est pas garanti non plus que la majorité de ces cartes y reste installée à long terme, la présence de plusieurs d’entre elles pouvant simplement être expliquées par une phase de tests, l’édition n’étant sortie qu’au début du mois. Toutefois, plusieurs d’entre elles sont à peu près assurées de rester dans le format dans des decks tiers 1 et 2 à moins d’un grand chamboulement, comme Mystic Sanctuary, Emry, Lurker in the Loch, Oko, Thief of Crowns ou encore Once Upon a Time.

On notera que ces articles ne sont probablement déjà plus à jour une semaine après leur rédaction, car Eldraine continue d’influencer le modern, et permet la création de nouveaux decks tels qu’Urza midrange (cf paragraphe précédent sur Gilded Goose).

J’espère que ces trois articles vous ont été utiles. Ils ont pour but à la fois de présenter les cartes d’Eldraine jouées en modern, mais aussi de faire un point sur la méta et sur l’apparition de nouveaux decks ces derniers mois au travers de l’observation des (nombreux) decks touchés. L’analyse de Once Upon a Time aura au passage permis une introduction aux calculs hypergéométriques, omniprésents dans Magic.

Pensez bien à suivre Cardrooster sur les réseaux sociaux avec les liens en bas de page pour ne manquer aucun article et annonce, et on se retrouve bientôt pour un peu plus de modern !

Leave a comment

Twitter

@CardRooster

Twitch.tv

CardRooster

Youtube

CardRooster

Discord

CardRooster

CardRooster © 2019. All Rights Reserved.

CardRooster est un contenu de fan non officiel autorisé dans le cadre de la Politique des contenus de fans. Ni approuvé, ni promu par Wizards. Certaines parties des matériaux utilisés sont la propriété de Wizards of the Coast. ©Wizards of the Coast LLC.