Lore la Guerre des Planeswalkers : Partie III

Les précédents articles :

Bonjour à tous !

Me revoilà pour la conclusion de cette série d’article consacrée à la Storyline de l’arc Bolas. Aujourd’hui, je vous fais un débriefing des aventures de Jace, seul et perdu sur Ixalan et des errances de Gideon, Liliana, Chandra et Nissa sur Dominaria.

Nous nous étions quittés sur la lourde défaite infligée par Nicol Bolas aux membres des Sentinelles sur Amonkhet. Lors de son combat mental avec Jace, le dragon a explosé l’esprit de Jace afin d’en percer tous les mystères. Mais avant d’atteindre le point de non-retour, un mécanisme défensif implanté par Ugin a effacé l’intégralité des souvenirs de Jace et a déclenché un transplanage en urgence sur Ixalan. C’est donc amnésique que Jace débarque sur une plage de sable blanc, bordée de cocotiers, sur le plan d’Ixalan.


Ixalan est un monde divisé en deux continents, Torrezon et Ixalan. Les deux continents sont séparés par un océan, royaume des pirates. Torrezon est sous le joug de la Légion du crépuscule, les vampires locaux. Ixalan est une jungle dense dont le contrôle est disputé par l’Empire du soleil, la population humaine aux influences aztèques et les Hérauts de l’Onde, des ondins.

Si vous n’avez pas lu la Storyline d’Ixalan (et j’imagine que c’est le cas, sinon vous ne seriez pas en train de lire ce résumé), je vous la conseille vivement. C’est la dernière en français, et probablement la plus aboutie. Voilà le lien vers le premier article, Jace seul.

Revenons-en donc à Jace, le naufragé amnésique. En atterrissant sur Ixalan, Jace a perdu l’intégralité de ses souvenirs. Il ne sait plus qui il est, quels sont ses pouvoirs, ou pourquoi il est là. Après des semaines passées seul sur son île, à développer ses compétences de survie, il décide de construire une embarcation pour s’enfuir. Il est rattrapé par une tempête qui le laisse pour mort sur un éperon de terre, quand s’approche au loin un navire pirate.

Le commandant de ce bateau n’est autre que la gorgone Vraska, un planeswalker assassin originaire de Ravnica et membre des Golgari. Les deux planeswalkers ont déjà eu affaire l’un à l’autre sur Ravnica (et pas franchement en de bons termes). Vraska se rend vite compte de l’état de Jace, et l’intègre à son équipage tout en espérant profiter de son handicap. Tout au long de la storyline, une véritable amitié/romance va naître entre les deux Planeswalkers malgré la crainte de Vraska que Jace ne retrouve la mémoire. Elle lui remémore à ce titre quelques éléments de sa personnalité comme le fait qu’il soit illusionniste et également un Planeswalker.

Au fil de leurs conversations, Vraska expose son objectif à Jace, celui de récupérer, pour son commanditaire, un artefact qui a été créé sur ce monde et qui inhibe leur capacité à transplaner. En effet, lorsqu’ils essayent de s’extirper de ce monde, un halo luminescent (qui rappelle le symbole de la guilde Azorius, hum hum…) les ré-enracinent sur Ixalan.


Elle lui explique que lorsqu’elle l’aura récupéré, un autre agent de son commanditaire viendra le récupérer. Ils seront alors libres de pouvoir s’échapper de ce plan. Afin de retrouver cet artefact, son commanditaire lui a fourni un compas magique dont Jace décrypte le fonctionnement.  


Vous en avez marre que j’utilise le terme commanditaire ? Bon OK, il s’agit en réalité (TADAM !) de Nicol Bolas. On ne l’avait pas vu venir celle-là. Bolas a promis à Vraska le contrôle de la guilde Golgari si jamais elle parvenait à mener sa mission à bien.

Ecartons-nous un peu de nos protagonistes pour s’intéresser aux autres peuplades et à l’histoire de Ixalan. Des années auparavant, un Messager est arrivé sur Ixalan et y a créé une relique qui donne un pouvoir infini à quiconque la possède. C’est cette relique qui a permis à Elenda, leader des vampires, d’étendre sa domination sur le continent de Torrezon. Mais un beau jour, elle a disparu avec la relique. Et, accompagnée du Messager, ils ont traversé l’océan pour se rendre sur le continent d’Ixalan. Elenda y a fondé Orazca, une cité d’or magique, tirant sa puissance de la relique.

Les peuples alors sur le continent de Ixalan, les ondins et les aztèques se sont battus pour le contrôle d’Orazca. L’issue de la guerre s’est soldée par la perte du chemin qui mène à la cité. Les deux peuples n’ont depuis jamais cessé leurs recherches, sans succès.

Dans le même temps que Jace et Vraska pérégrinent en mer, plusieurs autres protagonistes sont en quête de la cité d’or. Nous avons :

  • Hualti, une guerrière de l’Empire du Soleil qui souhaite restaurer la gloire de son peuple
  • Kumena, un shaman des Hérault de l’Onde (pour les mêmes raisons qu’Hualti)
  • Tishana, une shamane des Hérault de l’Onde, qui veut empêcher quiconque de tirer profit du contrôle de la cité
  • Vona, un vampire de la Légion du Crépuscule qui cherche le pouvoir de la relique, dans la lignée de son ancêtre Elenda
  • Angrath, un planeswalker qui pense que le pouvoir de la relique pourra lui permettre d’échapper à l’emprise d’Ixalan


Vous avez sans doute remarqué qu’Hualti est un Planeswalker également…sauf qu’elle ne le sait pas. En effet, la magie qui la retient prisonnière sur Ixalan ne lui a pas permis de comprendre la nature de ses pouvoirs.

Alors que Jace et Vraska débarquent sur Ixalan, ils sont interceptés par Tishana qui reconnaît en le compas magique, une carte qui mène à Orazca. Tous les protagonistes sont en fait à la recherche de la même chose : le Soleil Immortel.

S’ensuit une course-poursuite à travers la jungle durant laquelle le compas change à plusieurs reprises de propriétaire, et s’achève aux portes de la cité. A l’approche des champions, la cité sort de son sommeil et commence à se dresser par-delà la cime des arbres. Les fissures de terrain qui en résultent ouvrent une crevasse dans laquelle Jace tombe. La chute lui fait retrouver la mémoire


Malgré le retour de ses souvenirs, les liens avec la nouvelle Vraska ne disparaissent pas. Jace, qui comprend immédiatement qui est le commanditaire de la gorgone échafaude un plan dans l’éventualité où ils mettraient la main sur le Soleil Immortel. Il effacera la mémoire de Vraska qui ira délivrer l’artefact à Bolas, et, au moment opportun, il annulera le sort pour rallier Vraska à ses côtés.

Dans leur course au travers de la cité, ils rencontrent le Messager qui a créé le Soleil Immortel. Il s’agit d’Azor, un sphinx planeswalker. Azor a instauré un système de loi sur de nombreux plans dont Ravnica. C’est le leader originel des Azorius (d’où la forme du halo luminescent qui empêche les planeswalkers de transplaner). Il a créé le Soleil Immortel à l’aide de son étincelle de Planeswalker, et avec la complicité d’Ugin. Ils ont fait ça pour piéger Nicol Bolas sur Ixalan, mais ce dernier ayant flairé le piège n’est jamais venu. Azor s’est retrouvé piégé à sa place.   


Jace et Vraska parviennent finalement à prendre le dessus sur leurs rivaux, Jace efface la mémoire de Vraska et elle appelle Tezzeret, qui extirpe le Soleil Immortel d’Ixalan.

Libérés de l’emprise de l’artefact, Hualti transplane sur Kaladesh où elle fait la connaissance de Saheeli. Angrath quitte le plan et retourne dans son foyer.

Vraska transplane sur Ravnica et Jace rejoint ses compagnons, les Sentinelles, sur Dominaria.

C’est la fin de la storyline d’Ixalan.

Sur Dominaria, nous retrouvons Chandra, Nissa, Gideon et Liliana. Les quatres Planeswalkers se remettent des plaies infligées par Bolas, tout en se demandant si Jace a réchappé du combat (le Soleil Immortel bloque leur capacité à détecter la localisation de Jace). Alors qu’ils font le débriefing des évènements sur Amonkhet, une dispute éclate à propos de Liliana, et de la véritable raison qui l’a poussée à se rendre sur Amonkhet : son troisième démon. Je ne l’avais pas encore dit, mais une des raisons qui ont poussé les Sentinelles à se rendre sur Dominaria est la présence du quatrième démon de Liliana : Belzenlok. En effet, une des manières de se retrouver à armes égales avec Bolas serait de rendre à Liliana l’intégralité de sa puissance. Nissa ne cautionne pas cette manière de faire et la façon dont Liliana s’accapare les Sentinelles pour son intérêt personnel. Elle décide de rompre son serment qui la lie aux sentinelles, et transplane. Chandra décide également de prendre du recul et quitte Dominaria également.


Gideon et Liliana, qui sont sur le continent de Benalia, tombent en plein conflit entre les soldats bénalians et La Coterie, une cabale dont le chef local est une liche mystérieuse. Ils apportent leur aide aux soldats bénalians et identifient la liche responsable de la désolation de Bénalia : Josu. Josu est le frère de Liliana, et l’origine de l’embrasement de son étincelle. Ils se rendent compte que Josu a été transformé en liche par Belzenlok, afin de troubler Liliana si elle venait à retourner sur son plan d’origine. Cela n’arrête pas Liliana , qui met fin aux agissements de Josu. Ils apprennent également que le grand maître de la coterie n’est autre que Belzenlok et vont pousser leurs investigations pour débusquer son repaire.


En chemin, ils recontrent Jhoira, capitaine de l’Aquilon. C’est le vaisseau mythique qui a transporté les protagonistes de la première storyline de Magic lors de leurs épiques aventures contre Yaugzebul et les Phyrexians. L’équipage de l’époque est bien entendu mort depuis longtemps, excepté Jhoira qui a été exposée à de la magie temporelle pendant le « Mending » et elle a reformé un nouvel équipage. Jhoira, qui a le même objectif que nos héros (débarrasser le monde de Belzenlok), propose de les embarquer avec elle.


Ils commencent d’abord par se rendre sur Tolaria, lieu de l’académie reconstruite pour rechercher des pistes sur La Coterie. Ils y trouvent la localisation de la forteresse de Belzenlok.


Mais afin de mieux se préparer à la rencontre avec le démon, ils décident d’aller requérir l’aide d’un puissant mage du temps : Téferi. Il est localisé lui aussi sur Dominaria, depuis qu’il a donné son Etincelle de Planeswalker pour refermer les failles temporelles issue du « Mending ».

Ils le trouvent en plein désert, mais réticent à les suivre. Il est occupé à essayer de résoudre une énigme laissée ici par Urza, qui le tient en échec depuis des années. Avec l’aide de Jhoira, ils parviennent à craquer le puzzle dont le véritable enjeu était l’Etincelle de Téfeiri. (on ne sait pas par quel miracle temporel l’Etincelle se retrouve ici, puisqu’Urza est mort des décennies avant les évènements du Mending – On va dire que comme Téfeiri est un mage du temps, son Etincelle aussi peut voyager…). Téfeiri redevient alors un Planeswalker et accepte d’aider Liliana et Gideon à vaincre Belzenlok.

Avant d’aller se frotter au démon, ils ont un dernier arrêt à faire dans la forêt de la Yavimaya, ou Téfeiri veut rendre visite à un autre de ses amis : le Planeswalker Karn. Ils le trouvent en compagnie de deux pyromanciennes, occupés à faire retrouver la raison à Multani, un Sylvain et esprit de la Yavimaya. Alors que l’Aquilon se rapproche du groupe, Gideon et Liliana reconnaissent leur amie, Chandra accompagnée d’une vieille dame aux lunettes caractéristiques.


C’est là qu’on apprend la destination de Chandra, après la dispute ayant éclatée au début de l’histoire. Elle s’est rendu sur le plan de Regatha, dans le monastère où elle s’était retirée pendant des années pour apprendre la maîtrise de soi. Et elle y a découvert que la mère supérieure de ce monastère était en fait Jaya Ballard, la pyromancienne de légende et une des actrices principales des vieilles Storyline de Magic (Ice age entre autres).

C’est également le moment où les temporalités d’Ixalan et de Dominaria se rejoignent, puisque Jace transplane sur l’Aquilon pour leur faire part de ses aventures, et du plan en train d’être mis en place par Bolas.

Tout le monde se rend alors à la citadelle de Belzenlok pour en découdre avec le démon. A la suite de péripéties dignes de hobbits dans des citadelles orcs du Seigneur des Anneaux, ils attirent Belzenlok à l’extérieur de sa citadelle et Liliana met fin à ses jours. Elle se libère ainsi du contrat qui liait son âme avec les démons, et retrouve sa pleine puissance de nécromancienne.


C’est aussi l’occasion pour Gideon de récupérer une arme ancestrale qui était entreposée dans la citadelle : Lamenoire. Elle a déjà aspiré l’essence d’un Ancêtre Dragon (ce qu’est Nicol Bolas) mais Gideon demeure réticent à s’en servir devant la noirceur de cette arme enchantée.


Téfeiri prête alors serment de rejoindre les Sentinelles pour les aider dans leurs plans de sauvegarde du Multivers, et tous les Planeswalkers présents transplanent sur Ravnica pour le dernier acte du combat contre Nicol Bolas…

Tous ? Non, Liliana est étrangement empêchée de transplaner par une puissante magie, et Nicol Bolas fait son apparition.

« Tu aurais vraiment dû lire les détails de ton pacte de plus près, Liliana. Tu sembles ignorer qu’avec la défaite de tes démons, ton contrat revient par défaut à son courtier. Moi. »

Nicol Bolas est maintenant en possession d’une nécromancienne d’une puissance incomparable, pour commander l’armée de zombies qu’il a cultivé sur Amonkhet. Tous les éléments sont en place pour son plan final.

Postface

Pour conclure cette série de résumés, je vais essayer de vous éclairer brièvement sur les éléments qui précèdent directement « La Guerre des Planeswalkers ». Comme il n’existe pas d’histoire officielle, j’espère que vous me pardonnerez les potentielles erreurs de décryptage des cartes « Story Spotlight » des Guildes de Ravnica.



A priori tout commence avec le sommet des leaders de Guilde, au cours duquel Vraska assassine Yspéria, le sphinx qui dirige les Azorius. C’est Dovin Baan, agent de Bolas qui prend sa place. Dans le même temps, Kaya qui est sous contrôle mental de Bolas assassine également l’Obzedat, le conseil fantôme qui dirige les Orzhov pour prendre sa place. Pour parfaire le climat de Chaos et de contrôle que cherche à mettre en place Bolas sur Ravnica, Domri, leader des gruuls, déclenche des révoltes un peu partout dans la cité, et Kaya libère les esprits qui représentent le système économique de Ravnica. Dovin décrète alors l’état d’urgence afin de s’autoriser à déployer une surveillance totale du plan. Pendant ce temps-là, Ral (agent double de Bolas et Niv-Mizzet) finit la construction de sa tour qui permet de traquer les planeswalkers sur Ravnica et Niv-Mizzet met au point un plan connu de lui seul. Le storyline se termine supposément par l’arrivée de Nicol Bolas sur Ravnica. Il tue Niv-Mizzet et Ral Zarek retourne sa veste en transformant son appareil en un SOS géant lancé à travers le Multivers. Ce qu’il ne sait pas, c’est que c’est exactement ce qu’escomptait Bolas pour attirer une myriade de Planeswalkers droit dans les griffes de son plan machiavélique.

Leave a comment

Twitter

@CardRooster

Twitch.tv

CardRooster

Youtube

CardRooster

Discord

CardRooster

CardRooster © 2019. All Rights Reserved.

CardRooster est un contenu de fan non officiel autorisé dans le cadre de la Politique des contenus de fans. Ni approuvé, ni promu par Wizards. Certaines parties des matériaux utilisés sont la propriété de Wizards of the Coast. ©Wizards of the Coast LLC.