Au secours, c’est mon premier tournoi !

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, voici un article qui est plutôt destiné aux personnes ayant assez peu, voire pas du tout, d’expérience en tournois, et souhaiteraient pouvoir participer à un gros événement comme un Magic Fest (anciennement Grand Prix). L’objectif sera de vous donner quelques conseils afin de bien pouvoir vous préparer autour du jeu, du matériel, de l’organisation du tournoi, et de la logistique pour les déplacements potentiels.

I – Comment s’organiser pour les déplacements ?

II – Comment se déroulent les tournois ?

III – Ai-je besoin de matériel spécifique ?

IV – Et les parties elles-mêmes ?

I – Comment s’organiser pour les déplacements ?

Pour commencer, il faut trouver un événement auquel vous souhaitez participer. Les deux plus grands organisateurs de tournois Magic en Europe sont CardMarket et ChannelFireball, vous pouvez retrouver leurs tournois sur ces pages :

MKM Series

CFB Magic Fest

Vous remarquerez que durant la plupart de ces événements il y a un tournoi principal (le Main Event) qui dure tout le weekend (ou une journée pour les MKM Series avec un Event dans plusieurs formats différents) ; et une multitude d’événements annexes (les Side Events). Ainsi, si l’envie vous prend de multiplier les petits tournois ou les formats, ou si vous n’appréciez pas le format du Main Event, vous pouvez toujours vous rabattre sur ces petits tournois qui peuvent par ailleurs se révéler rapidement très intéressants en termes de récompenses si vous pouvez avoir un score moyen de 3-1 ou plus.

Mais beaucoup d’autres événements de taille respectable peuvent être organisés, n’hésitez pas à demander autour de vous ou à faire de rapides recherches sur internet si vous voulez participer à un type de tournoi particulier. Vous pouvez aussi contacter directement l’équipe Cardrooster sur nos différents réseaux sociaux afin de nous poser des questions si jamais vous avez besoin d’aide.

Concernant la logistique générale, rien de bien sorcier à ce niveau. Si vous avez déjà organisé des vacances ça devrait être à peu près similaire.

N’hésitez pas à passer à la partie suivante si vous avez déjà de l’expérience en organisation de voyages.

Si c’est à côté de chez vous, vous ne devriez pas avoir trop de problèmes mais dès qu’on passe 100-200km il faut commencer à penser à l’organisation. 

Démarrez évidemment en vérifiant l’emplacement du tournoi dans un premier temps ainsi que la date et potentiellement la durée. À partir de là, trouvez un logement pas trop loin (un hôtel, une location, un ami, de la famille…) et un moyen de vous rendre sur place (voiture, train, avion, bateau, une combinaison de plusieurs transports…) mais aussi un moyen de vous rendre de votre logement au tournoi… et de revenir. Si vous pouvez le faire à pied c’est idéal, mais parfois il n’est pas possible de trouver suffisamment proche. 

Pensez aussi à vérifier vos disponibilités ! Il va souvent falloir prendre un congé en fonction de la durée du trajet, ou lorsque l’événement commence dès le vendredi, ou finit le lundi. Si vous partez à l’étranger, pensez à vérifier vos papiers (passeport, carte d’identité, etc…) et leur durée de validité. Si vous n’en avez pas, commandez les dès que possible. De même, toujours si vous partez à l’étranger, pensez à vérifier quelle est la monnaie locale, si votre carte bleue et votre banquier vous autorisent à retirer de l’argent et à payer dans une devise étrangère sans trop de frais, et à prévenir ce dernier que vous partez à l’étranger pour qu’il ne fasse pas opposition à vos démarches financières sur place. Vérifiez également s’il vous faut un adaptateur pour vos prises électriques ! Vous devriez pouvoir en trouver dans les boutiques des (aéro)ports/gares internationales sur place, mais mieux vaut prévenir que guérir. Anticipez aussi le décalage horaire si vous souhaitez être en forme tout le long.


II – Comment se déroulent les tournois ?

Une fois sur place, vous devriez vous trouver dans l’équivalent d’un grand hangar avec des tables à perte de vue, et autour des tables (ou au milieu d’îlots de tables parfois) des boutiques ou des stands officiels. Essayez de noter immédiatement où se trouvent les stands pour les inscriptions aux événements et/ou avec les TO (Tournament Organisers). Ils pourront vous servir si jamais vous avez des questions sur l’organisation de l’événement, vous diriger vers les lieux que vous cherchez… et accessoirement, vous inscrire aux différents événements si vous ne vous êtes pas préinscrit à tout ce que vous souhaitiez faire (ou si jamais vous souhaitez effectuer un changement sur vos réservations). 

Essayez aussi rapidement de voir où sont les toilettes, ça sert parfois… Il est plutôt conseillé d’y aller tôt quand il n’y a pas trop de monde, ou au milieu d’une ronde du main event pour espérer qu’il y ait un peu moins de monde. C’est aussi l’occasion de fixer un point de rendez-vous avec les personnes qui vous accompagnent s’il y en a afin de vous retrouver plus facilement toute la journée.

Si vous souhaitez voir en direct à quoi ça ressemble, vous pouvez faire un tour sur cette vidéo de Jiba/Jean-Julien Zeil du GP Tokyo 2016 : https://www.youtube.com/watch?v=dUSNQTKE4CE

Si vous avez du temps, n’hésitez pas à vous balader entre les stands : entre les altérations, les potentiels cosplays, les grandes boutiques qui étalent ce qu’elles ont de plus beau comme produits Magic… vous devriez pouvoir apprécier le spectacle en tant que joueur.

Et quand est-ce qu’on joue dans tout ça ? Ecoutez bien les annonces qui devraient être effectuées via haut parleur, parmi elles il y aura celle qui indiquera où est le point de rendez-vous pour l’affichage des pairings et quand ils seront affichés. Vous pouvez aussi demander ou chercher à l’avance où ils seront affichés, pour ne plus avoir qu’à attendre l’annonce de leur affichage. Vous pourrez alors rechercher sur les fiches de pairings votre nom (dans l’ordre alphabétique). Si vous ne trouvez pas votre nom, ne paniquez pas tout de suite, et vérifiez votre prénom, il y a régulièrement des inversions. 

Une fois la ligne vous concernant trouvée, vous pourrez y lire le numéro de la table où vous êtes supposé jouer, et le nom de votre adversaire. C’est un plus si vous pouvez vous souvenir de ce nom car il vous permettra de lancer plus facilement la conversation si vous voulez pouvoir discuter un peu avec votre adversaire de la ronde ou tout simplement briser la glace quand vous vous regarderez dans le blanc des yeux en vous asseyant face à face (parce que lui demander ce qu’il joue, ce n’est pas souvent une super bonne idée). 

Pendant la première ronde un arbitre devrait passer pour récupérer la liste de votre deck. Personnellement, j’utilise ce site pour la faire à l’avance : https://decklist.org/

Mais vous pouvez aussi imprimer le template officiel et le remplir à la main :

Template decklist DCI

Essayez de bien écrire si vous remplissez la fiche manuellement et de noter les noms de cartes en anglais ou dans la langue du pays du tournoi (pensez aux arbitres qui doivent enregistrer vos listes carte par carte, ils vous le rendront). Si vous n’avez pas d’imprimante, ce n’est pas grave, vous pouvez aussi remplir votre decklist à la main en indiquant des informations similaires à celles du template. En cas de doute, n’hésitez pas à demander à un arbitre de vérifier votre liste avant de la soumettre. 

En fait, pendant ces tournois, dès que vous avez un doute sur quelque chose lié au tournoi ou au jeu, appelez un arbitre. Systématiquement. C’est la bonne chose à faire. Ils sont là pour faire respecter les règles du jeu mais aussi faire en sorte que ces tournois fournissent la meilleure expérience possible à chacun. Vous pourrez reconnaître les arbitres à leurs chemises et pantalons noirs avec un petit logo Magic dessus normalement. Vous pourrez en déduire qu’il vaut mieux que vous évitiez de venir habillé tout en noir pour ne pas être interpellé par des joueurs vous prenant pour un arbitre.

En même temps que l’arbitre récupère votre decklist (ainsi qu’au début de chaque ronde), il distribuera aussi à chaque table un petit bordereau que vous pourrez remplir avec votre adversaire afin d’indiquer le résultat de votre match quand vous en aurez terminé. En règle générale, c’est le gagnant qui s’en occupe mais n’hésitez pas à demander à votre adversaire si vous pouvez vous en occuper s’il oublie. Vous devrez indiquer le score de chaque joueur pendant le match et chacun d’entre vous devra signer ainsi qu’indiquer si l’un d’entre vous quitte le tournoi après ça (drop). Vous devrez ensuite placer ce bordereau dans une boîte prévue à cet effet, normalement à proximité de l’affichage des pairings. Une fois de plus, c’est par défaut au gagnant de s’en occuper.

Si vous n’avez personne en face de vous, attendez environ 10 minutes après le début annoncé de la ronde, puis vous pouvez appeler un arbitre pour l’informer de l’absence de votre adversaire, et avoir une victoire gratuite.

Par ailleurs, si jamais vous perdez un match, ne partez pas ! L’immense majorité des tournois à Magic fonctionne en rondes suisses, ce qui signifie que vous jouez tout le long du tournoi contre des personnes qui auront à peu près le même score que vous et que vous pouvez continuer de jouer tout le long sans être éliminé (sauf si le tournoi dure plusieurs jours, là vous pouvez ne pas faire le passage d’un jour à l’autre). Vous pouvez tout à fait perdre vos deux premiers matchs mais ensuite gagner tous les autres et obtenir un score suffisant pour accéder aux prix ou une qualification pour la suite du tournoi.

Enfin, notez qu’environ 3 sacs à dos sont perdus/volés par MagicFest (source non officielle, à prendre avec du recul, mais cette info est toutefois utilisée afin de donner un ordre d’idée). Sur 3000 personnes, ça peut paraître relativement peu mais vous n’êtes pas pour autant à l’abri. Surveillez donc bien vos affaires et réunissez bien tout ce que vous avez sorti pour jouer à la fin de chaque match.

Pour plus de détails sur le fonctionnement des Grand Prix/MagicFest et vos interactions avec les arbitres, je ne saurais que trop vous conseiller de vous référer à ce guide rédigé par le corps arbitral de Magic (sérieusement, lisez-le) :

Petit résumé de ce qui y est mentionné :

0. Appelez un arbitre

  1. Réfléchissez à ce que vous voulez demander
  2. Vous pouvez à tout moment demander à parler à l’arbitre loin de la table.
  3. Si vous pensez que votre adversaire joue trop lentement, levez votre main et appelez un arbitre. Dites lui ce qui se passe et demandez lui de faire attention au “slow play”.
  4. Votre deck box doit contenir votre deck, votre side et peut-être des jetons.
  5. Si vous voulez jouer avec des cartes altérées, allez voir le Head Judge avant le début du tournoi.
  6. Utilisez des protège-cartes neufs.
  7. Evitez les trois erreurs les plus récurrentes.
  8. Vous êtes tous les deux responsables du match.
  9. Les cartes double-faces.
  10. Si vous n’êtes pas d’accord avec la décision de l’arbitre, vous pouvez faire appel.
  11. Communiquez avec votre adversaire.
  12. Remplissez le papier de résultat correctement et remettez-le au bon endroit.
  13. NE LANCEZ PAS DE DÉS ou n’utilisez aucun autre moyen de déterminer un gagnant au hasard.
  14. AMUSEZ-VOUS !

III – Ai-je besoin de matériel spécifique ?

  • Préparez votre nourriture à l’avance et prévoyez de quoi grignoter toute la journée car ça coûte cher sur place et il y a de l’attente. L’idéal étant des fruits secs car très nourrissant, facile à manger et pas salissant ; des barres de céréale peuvent aussi faire l’affaire. 
  • Des bouteilles à goulots/bouchons étroits et faciles à dévisser sont aussi conseillées. Anticipez la possibilité de devoir les remplir au robinet des WC, car vous n’apprécierez pas vous balader avec les deux litres d’eau que vous risquez de consommer dans la journée sur le dos.
  • Parfois, avoir de l’aspirine ou équivalent, ça peut vous sauver le weekend.
  • Avoir un sac supplémentaire pour ramener tous les goodies/boosters que vous pouvez gagner pendant le séjour peut être très pertinent.
  • Il est aussi conseillé d’avoir un tapis de jeu pour pouvoir poser vos cartes pendant les matches sans devoir vous inquiéter de l’état d’une table sur laquelle des dizaines de personnes ont pu passer avant. N’oubliez pas non plus les dés et tokens nécessaires pour l’utilisation de toutes les cartes de votre deck (marqueurs loyauté des PW, compteurs +1/+1 ou -1/-1…). Mais ne notez pas vos PV avec des dés ! Support écrit obligatoire.
  • Préparez à l’avance les sleeves pour votre deck voire les doubles sleeves et faites en sorte de vous assurer que vos cartes n’aient pas l’air marquées : relativement neuves, pas pliées, pas de rayure, toutes de la même couleur et de même type… Si jamais vous avez des cartes foils/pliées/altérées ou un doute sur vos pochettes, vérifiez avec le Head Judge avant le début du tournoi s’il vous autorise à les utiliser.
  • Prévoyez à l’avance une fiche avec vos plans de side pour les MU courants, ça vous fera gagner du temps. Vous avez normalement le droit à une à deux feuilles de notes. Quand vous maîtriserez suffisamment votre deck, vous voudrez peut-être plutôt prendre une feuille qui résume comment les autres archétypes peuvent sider contre vous en général. Mais n’hésitez pas à vous éloigner des indications données si jamais vous voyez/anticipées des cartes ou une stratégie peu courantes de la part de votre adversaire. 
  • Et prévoyez aussi plusieurs feuilles de papier, peut-être un bloc-notes, ainsi qu’au moins un stylo (qui marche !) afin de noter les PV des deux joueurs, potentiellement des infos importante sur la partie, ainsi que les cartes qui sont révélées des deux côtés. Vous ne pouvez pas utiliser de dés pour noter vos PV pendant que vous jouez (ça roule trop facilement).

Pour plus de détails sur la prise de notes, et la consultation de notes entre chaque partie, rendez-vous ici : https://blogs.magicjudges.org/rules/mtr2-11/

IV – Et les parties elles-mêmes ?

Vous êtes enfin assis à votre table pour votre ronde, et votre adversaire est en face ! À partir de là, vous pouvez vous détendre… Pas de stress, c’est votre premier tournoi et vous avez pu assurer toute la logistique autour. Vous n’êtes pas là pour gagner, vous êtes venus pour voir à quoi ça ressemblait afin de pouvoir vous concentrer sur le jeu la prochaine fois. 

Profitez juste des parties pour vous amuser et vous reposer après avoir passé tant de temps à vous organiser…

Quoi, vous voulez quand même bien jouer, et avoir un bon résultat ? Bon, ok, voici quelques infos générales qui pourront vous aider la première fois que vous jouerez en compétitif.

Au début de chaque partie, il va falloir mélanger votre deck. Il y a aussi de fortes chances que vous ayez à mélanger à nouveau votre deck pendant le match en fonction du format. Chaque fois que vous mélangerez votre deck, présentez le ensuite à votre adversaire pour qu’il puisse le couper ou le mélanger lui-même.

De votre côté, chaque fois que votre adversaire mélange son deck, prenez bien la peine de le remélanger un peu après, ou vraiment au minimum le couper : vous ne voulez pas que votre adversaire mette la carte qu’il souhaite au dessus de son deck. Et vous ne voulez pas non plus que votre adversaire ait un deck “trié” dans lequel il a pu alterner 1 terrain et 2 cartes non terrains par exemple (si vous suspectez ceci, n’hésitez pas à remélanger son deck en faisant trois piles). Vous pouvez aussi demander de l’aide à un arbitre si vous êtes inquiet à ce sujet (toujours demander de l’aide à un arbitre quand vous avez un doute sur n’importe quel point lié au tournoi).

De même, si vous hésitez sur la cible d’un removal que vous avez mis sur la pile, il n’est pas forcément sage de cibler la carte que votre adversaire pourrait indiquer (comme par exemple un joueur de Tron qui mettrait au cimetière son Urza’s Mine lorsque vous activez un Field of Ruin pendant que vous hésitiez entre la Mine et la Power Plant).

De nombreuses autres techniques de bluff et de manipulation mentale existent et si vous ne vous sentez pas de jouer ce genre de jeu, limitez au maximum vos interactions avec l’adversaire, et répondez à côté. 

Par exemple, en plein jeu, son but peut être d’épier vos réactions ou de détourner votre attention pendant qu’il vérifie combien de cartes il y a dans un cimetière ou dans l’autre (ce qui pourrait indiquer la présence d’un Snapcaster Mage ou d’un Tarmogoyf fraîchement pioché par exemple). Vous pouvez par exemple répondre à une question par une autre question pour le surprendre avant de répondre, mais ne mentez pas pour autant.

Et évitez de porter des lunettes sur lesquelles pourront se réfléchir vos cartes.

Au moment de sider, mélangez votre side et votre deck ensemble, puis retirez les 15 cartes dont vous n’avez pas besoin afin que votre adversaire ne sache pas combien de cartes vous avez side in/out, même si vous ne comptez pas changer votre configuration. Evidemment, cela requiert aussi d’avoir des pochettes de la même couleur pour le main et le side.

À la fin de chaque match, pensez bien à vérifier si vous avez toujours vos 75 cartes. Ca serait dommage de perdre/vous faire voler des cartes, pour en plus vous prendre une pénalité à la prochaine partie. Et pensez bien à échanger de nouveau les cartes de votre side deck et de votre main deck pour retourner dans la configuration initiale de votre deck. Avoir une liste ou une photo de vos 60+15 cartes séparées à disposition peut vous aider si vous avez un doute.

Concernant les notes que vous prenez, il n’y a pas particulièrement d’obligations, mais vous devez au minimum notez les PV de chaque joueur chaque fois qu’ils sont modifiés. Personnellement, je note aussi qui est sur le play et combien de mulligans sont effectués par chaque joueur à chaque partie. Pensez bien à noter aussi les cartes que votre adversaire révèle de sa main, afin de garder une trace de ce qu’il a, et de les barrer lorsqu’il ne les a plus en main. Vous pouvez aussi noter en plus de ça tout ce qui vous semble intéressant durant le déroulement de la partie, tant que ça ne ralentit l’avancée de la partie.


Conclusion

Nous avons vu des conseils classiques pour l’organisation d’un déplacement, qui pourront même vous servir pour vos vacances. Ensuite, vous avez pu lire une description du fonctionnement général des tournois et de leur environnement. Puis une liste de matériel utile pour jouer et pour le tournoi a été explicitée.

Finalement, vous avez pu (re)découvrir des conseils sur la manière d’aborder une partie dans le monde compétitif de Magic. Le plus important : en cas de doute, hurler : “Judge !” (la désignation anglaise des arbitres).

J’espère que ces conseils vous seront utiles si jamais vous partez un jour faire un tournoi. N’hésitez pas à poser des questions ou faire des remarques en commentaire si vous en avez. Vous pouvez aussi me retrouver sur Discord avec le même pseudo.

On se retrouve la semaine prochaine pour un nouvel article !


4 Comments

  • Jiba likes :3

    Jiba
    Posted 18/07/2019
  • Très bien écrit ton article, bravo !

    ydle
    Posted 19/07/2019
    • Merci beaucoup !
      J’espère qu’il pourra servir.

      Posted 21/07/2019

Leave a comment

Twitter

@CardRooster

Twitch.tv

CardRooster

Youtube

CardRooster

Discord

CardRooster

CardRooster © 2019. All Rights Reserved.

CardRooster est un contenu de fan non officiel autorisé dans le cadre de la Politique des contenus de fans. Ni approuvé, ni promu par Wizards. Certaines parties des matériaux utilisés sont la propriété de Wizards of the Coast. ©Wizards of the Coast LLC.